Encens du Phénix

On dit que lorsqu’il se sentit faiblir, le premier Phénix s’installa dans un nid d’herbes aromatiques et de résine d’encens. Au moment où le soleil monta par delà l'horizon, l’oiseau se mit à chanter une chanson si envoûtante que même le dieu soleil, Apollon, arrêta un instant son char pour écouter la mélodie.
 
En reprenant sa route, des étincelles jaillirent des sabots de ses chevaux pour tomber sur le nid du Phénix. C’est ainsi que l’oiseau se consuma comme le soleil qui meurt à la fin de chaque journée, mais renaît à l’aube suivante. Puissant symbole de résilience et de transformation, il incarne la vie et la mort dans un renouveau perpétuel en diffusant les odeurs enchanteresses liées à sa résurrection.