L'Origine des Na√Įades ūüíß

L'Origine des Na√Įades ūüíß

Filles de Zeus selon Homère, d'autres les rattachent aux dieux-fleuves. Hésiode dans la Théogonie, compte 3 000 pères de Nymphes (Acheloos, Asopos, Borysthène, Cephyse, Eurotas…). Il est intéressant de remarquer que de tous temps les peuples ont voué des cultes aux eaux qui les entouraient. Conscients du caractère sacré et vital de cette ressource terrestre,  les fleuves étaient adorés par leurs riverains.

Le Méandre, le Danube, le Rhin, la Seine, la Marne, l'Yonne, le Baetis… nul besoin d'aller jusqu'en Inde pour rendre hommage au Gange. Les fleuves et rivières sacrés sont partout… à la seule différence que nous avons quelque peu perdu les rites et traditions en Europe.

Fait amusant tout de même qui laisse entrevoir les vestiges de traditions antiques... vous connaissez le pont des arts au-dessus de la Seine? On y voit des milliers de cadenas accrochés. Chacun y fait un souhait ou inscrit les initiales de son couple. Le cadenas est laissé en symbole, bien attaché au pont.

Les anciens eux aussi, d√©diaient aux fleuves ce qu'ils appelaient des "ex-voto". Ils avaient pour habitude de suspendre des objets dans certains lieux consacr√©s en accomplissant un vŇďu. Inconsciemment, cette tradition a perdur√© et il est magique d'imaginer qu'elle vienne de si loin.

C'est donc de ces p√®res fluviaux que les Na√Įades naquirent.

Nymphes gracieuses, elles incarnent sources, rivières et fontaines. C’est en frappant le sol de leurs pieds ou en versant des larmes qu'elles donnent naissance à ces eaux claires.

Gardiennes des clairières et des bois, elles fécondent et bercent timidement la nature. Guérisseuses nées elles confèrent aux plantes médicinales leurs pouvoirs.

En nous inspirant de leur savoir, nous avons créé des tisanes bien-être pour que vous puissiez prendre soin de vous au quotidien.



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés