Les gardiens des Simples 🍃

Les gardiens des Simples 🍃

Vous avez certainement eu le plaisir de lire le petit rĂ©sumĂ© de l'enquĂȘte que nous avons menĂ©e pour trouver du packaging vĂ©ritablement Made-in-France! Laissez-nous maintenant vous conter l’histoire des plantes françaises oubliĂ©es et leurs protecteurs.

AprĂšs avoir consultĂ© l’ensemble des annuaires rĂ©fĂ©rençant les producteurs et revendeurs de plantes en France, force est de constater que la majoritĂ© des plantes que nous retrouvons dans nos herboristeries et magasins de proximitĂ© ne sont pas toujours d’origine française. Mais d’oĂč viennent-elles ? Comment sont-elles produites ? Quel traitement subissent-elles ? Le secret est visiblement bien gardé 

Bien loin de nous dĂ©courager, nous partons Ă  la recherche de nos petits producteurs français. Coup du destin ? En dĂ©cembre dernier, nous rencontrons l’un d'eux sur un marchĂ© de NoĂ«l. Il nous confie l’existence d’un regroupement d’irrĂ©ductibles petits producteurs de plantes; le Syndicat des Simples. FondĂ© en 1982 sous l’initiative d’un groupe de producteurs installĂ©s dans des massifs montagneux alors dĂ©sertĂ©s, il regroupe les derniers ramasseurs cueilleurs de plantes mĂ©dicinales françaises ! Le mouvement prend de l’ampleur et ils sont dĂ©sormais presque 300 rĂ©partis dans divers massifs montagneux français tels que les Alpes, les CĂ©vennes, le Massif Central, les Vosges, etc.

Ravies de dĂ©couvrir ces gardiens de la Terre, nous nous sommes aussitĂŽt rendues Ă  leur fĂȘte annuelle dans les Vosges afin de les rencontrer et de leur prĂ©senter le projet. Mais qui sont-ils exactement ? Et en quoi sont-ils si diffĂ©rents ? À la diffĂ©rence de tous les labels dont vous avez certainement entendu parlĂ©, le Syndicat des Simples ne se rĂ©sume pas Ă  un simple cahier des charges rempli Ă  distance ! C’est un vĂ©ritable engagement humain et Ă©cologique, une philosophie de vie qui tend Ă  vivre en harmonie avec la nature. Leur vision est claire, ils Ɠuvrent pour “la protection de l’environnement, la prĂ©servation des ressources floristiques, la qualitĂ© de la production et le respect du consommateur”.

Leur combat est à la fois écologique et sociétal. Ainsi, ils se mobilisent chaque jour pour :

  • Contribuer au maintien des agriculteurs en montagne et sur les territoires marginalisĂ©s.
  • Promouvoir la production en agrobiologie et la vente de plantes mĂ©dicinales de qualitĂ©.
  • Obtenir la reconnaissance d’un statut professionnel de cueilleur de plantes sauvages.
  • Sauvegarder et revaloriser les usages, le savoir-faire traditionnel relatif aux plantes en dĂ©veloppant leur activitĂ©s et en proposant des formations, stages et ateliers.
  • Participer au dĂ©bat sur la reconnaissance d’un nouveau diplĂŽme d’herboriste qui serait celui de paysan-herboriste.
  • Sensibiliser le public Ă  la protection de l’environnement et aux dĂ©marches alternatives de production agricole (agroĂ©cologie, biodynamie, cueillette raisonnĂ©e, etc.)
  • Faire connaĂźtre les dĂ©marches alternatives de santĂ© et d’hygiĂšne de vie (alimentation sauvage, phytothĂ©rapie
.)
  • Favoriser les Ă©changes et les expĂ©riences avec d’autres producteurs de plantes dans le monde.

Aujourd’hui, nous avons la chance de collaborer avec une quinzaine de producteurs du Syndicat. Il s’agit de Claude, Virgine, VĂ©ronique, Micias, Antonin, Aude, BĂ©atrice, CĂ©cile, Chantal, Christelle, Michael, Michel, Simon, Vincent, Yann, Gilberte et Alexia. Nous avons pris le temps de les connaĂźtre, de poser des questions sur leur savoir-faire (interviews Ă  venir!) et d’adapter nos modes de fonctionnement pour crĂ©er des partenariats de confiance et de long-terme avec eux.

Un petit mot pour conclure, en buvant des tisanes de plantes médicinales françaises, non seulement vous faites du bien à votre corps mais en plus de ça vous participez à la survie de petits producteurs engagés. 

On vous souhaite un trĂšs bon dimanche et n’hĂ©sitez pas Ă  nous donner votre avis sur les tisanes ! 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approvĂ©s avant d'ĂȘtre affichĂ©s